Route du patrimoine de Rochebaron à Chalencon

De Rochebaron à Chalencon en Haute-Loire

La communauté de communes de Rochebaron à Chalencon, un important patrimoine vernaculaire !

D’origine aussi bien séculière que religieuse, le patrimoine de Rochebaron à Chalencon remonte parfois au XVème siècle. Il vous racontera l’histoire des hommes de ce pays, leur savoir-faire, leur culture et leur ingéniosité pour s’adapter à la rudesse du territoire. Il vous faudra être attentifs à ces monuments disséminés dans les villages et souvent invisibles au premier coup d’œil. Croix, fours, abreuvoirs, béates, calvaires, lavoirs, pigeonniers, fontaines et maisons fortes sont autant d’éléments qui vous conteront l’histoire des lieux.

Les fours, les lavoirs, les moulins, les pigeonniers et les abreuvoirs sont les principaux héritages de ce patrimoine ancestral de Rochebaron à Chalencon

Ils se situent encore au centre des villages de Rochebaron à Chalencon bien qu’ils ne soient plus utilisés comme autrefois. Cela témoigne de leur importance d’un point de vue sociale et économique. Ils étaient souvent des lieux de rencontres pour les villageois et c’est là que se créait le lien social. Les villages de Saint-Pal-en-Chalencon et de Chalencon (Saint-André-de-Chalencon) se démarquent aussi par leur architecture médiévale, leurs ruelles étroites et leurs maisons en pierres taillées. Vous trouverez également d’autres formes particulières de ce patrimoine à Bas-en-Basset : la fontaine du Toinou, les diyous et l’abri de pierres sèches de Chaumont.

Les croix, les calvaires et les béates ont été construits avant tout dans un but religieux

Ils témoignent surtout de la volonté de rechristianisation qui s’empara du Royaume de France durant la Contre-Réforme au XVIIème siècle. Pour lutter contre le Protestantisme naissant, les autorités catholiques érigèrent des monuments religieux pour redonner un sens « sacré » au territoire. Les Béates, ou maisons d’assemblée, sont des témoins significatifs de cette période. Créées en 1670 au Puy-en-Velay, leur but était avant tout d’enseigner le catéchisme aux populations mais aussi de s’occuper des malades et d’aider les pauvres. Vous trouverez également des édifices religieux pittoresques sur le territoire. Les chapelles Saint-Roch à Boisset et Saint-Mayeul à Malvalette sont typiques de l’architecture religieuse locale.